Parents : comment gérer la crise d’adolescence de votre enfant ?

Etes-vous parent d’un adolescent ? Sentez-vous que votre enfant commence à se rebeller ? Si vous constatez que votre ado commence à entrer dans sa période de contestation et que vous vous sentez désemparé, alors lisez les conseils dans cet article.

La crise d’ado, c’est quoi ?

C’est un passage obligatoire de l’enfance vers l’âge adulte. C’est un phénomène naturel qui marque la transformation physique et psychologique de votre enfant dont l’âge est compris entre 13 et 18 ans. Cela peut causer de nombreux bouleversements chez votre enfant. Notamment, les aspects morpho-psychologiques de la puberté deviennent de plus en plus nets comme la pilosité, la poitrine, les hanches, etc. Chez certains enfants, la personnalité aussi change. Ils deviennent beaucoup plus rebelles ou renfermés. Ils doivent aussi apprendre à gérer leurs désirs sexuels, leur émotivité et leur impulsivité. Pour eux, tout cela n’est pas facile à vivre. C’est aussi le cas pour les parents qui ne savent pas toujours comment gérer leur enfant.

Conseil N°1 : savoir fixer des limites

Généralement, les ados ont besoin de l’attention de leurs parents. Ils peuvent même les provoquer juste pour vérifier si leurs parents tiennent à eux. Ils attendent que les parents réagissent à leurs excès et provocations. Dans ce cas, vous devez être capable de fixer des limites claires à votre enfant. Si vous estimez qu’il rentre trop tard le soir, vous devez lui montrer que vous êtes l’adulte et qu’il ne vous commande pas. C’est à vous de déterminer quelle parole et quel acte sont inacceptables. Vous ne devez réagir que quand cela en vaut la peine. De cette manière, votre enfant saura la ligne rouge à ne pas franchir.

Conseil N°2 : s’attendre à ce qu’il transgresse les règles

Tout comme un bébé qui explore le monde qui l’entoure, un adolescent a aussi besoin de tester ses limites. Certains parents font l’erreur de poser des interdits comme ne pas rentrer après minuit, ne pas boire, ne pas fumer, etc. Mais au final, ce sont ces interdits qu’ils vont transgresser. Vous devez alors vous faire une raison, car les adolescents se frottent inévitablement au risque et à la transgression. C’est d’ailleurs une manière pour devenir autonome.

Conseil N°3 : apprendre à écouter

Vous avez imposé des interdits à votre enfant et depuis, il vous mène la vie dure ? Vous ne devez en aucun cas céder, apprenez à être ferme. Rappelez-vous que certains comportements doivent être interdits pour son bien. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez cesser de l’écouter. Car dans une relation, l’écoute et la compréhension jouent un rôle crucial. Ainsi, apprenez à considérer les arguments de votre ado. De cette manière, il saura que vous l’écoutez et que son avis est important pour vous. Même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il dit, il a le droit de s’exprimer. Ne lui ôtez pas ce droit.

Conseil N°4 : respecter son intimité

Même si les parents doivent établir des règles claires, il ne faut pas non plus en abuser au risque de s’exposer à une rébellion explosive. Un ado commence à connaître la vie, il a donc des petits secrets qu’il ne souhaite certainement pas partager avec vous surtout concernant l’amour ou la sexualité. Et s’il consulte des blogs comme celui-ci pour se documenter sur les relations amoureuses, restez ouvert d’esprit. Utilisez d’ailleurs cela comme un moyen de soulever des discussions amusantes, engageantes et pas trop sérieuses pour établir un bon dialogue avec votre ado. En tous les cas, évitez de lui faire des remarques sur sa petite amie ou de le forcer à consulter un docteur.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *